Expérience trioliste avec Baptiste

Ma femme était ce jour là vêtue d'une robe noire mi cuisse et d'un joli string turquoise ; comme elle avait envie de se changer les idées, nous sommes partis boire un verre dans un café de la région, nous y avons rencontré Baptiste, un ami de longue date rencontré dans un bar échangiste près de Nantes et nous avons discuté avec lui de choses et d'autres. Pendant qu'elle s'absentait aux toilettes, il me proposa une partie à trois. Je dois vous dire que cela était un de mes phantasmes. Mais je ne savais pas comme Marine allait réagir, nous avons donc convenu d'orienter la conversation vers le sexe et de voir ses réactions. Dès son retour Baptiste commença par la complimenter sur sa tenue et voulut savoir si elle avait " une culotte de vieille grand-mère". Devant son insistance, je lui dis : "et si tu montrais à notre ami que tu portes de la lingerie sexy".
Quel ne fut pas mon étonnement de voir Marine s'avancer vers son tabouret et lui dire "glisse ta main discrètement sous ma jupe et tu sentiras que j'ai un string". Je fus encore plus étonné de constater que Baptiste le fit mais au lieu de passer sa main sur le cul de ma belle, il la glissa sur le devant, écarta le string et lui rentra un doigt dans la chatte qui était déjà très mouillée. Il me dit en me tendant le doigt, "elle est toute mouillée". Vu la tournure des événements, nous avons décidé de rentrer chez nous, avec Baptiste bien entendu. Pour ce faire, Marine partit avec lui pour lui indiquer la route, mais avant de démarrer je lui ordonnai de lui rouler une pelle sensuelle. Je dus un peu insister mais elle fini par céder à ma demande.
Baptiste C'est ainsi que nous avons rejoint la maison. Une fois rentrés, je lui ai demandé d'aller se changer et de retirer son string. Après quelques moments, elle est revenue avec une jupe de cuir et rien dessous, elle me glissa dans l'oreille : "j'ai très envie d'être soumise ce soir". Nous avons pris un verre, puis nous avons commencé à la dévêtir, elle s'est donc vite retrouvée nue entre nous, j'avais une bonne érection, et je lui ai dit "suce ma bite ma salope", elle s'est donc penchée et elle a englouti ma queue. Elle qui n'aime pas trop cela, était ce soir une suceuse de première.

Pendant ce temps, Baptiste est passé derrière Marine et il a craché sur ses doigts puis lui a enfoncé dans la chatte, j'entendais le clapotis de sa mouille sur les doigts de Baptiste, après un moment il m'a regardé et d'un signe je lui ai fait comprendre qu'il pouvait la pénétrer, mais avant j'ai ordonné à ma belle garce de lui sucer aussi sa belle bite. Elle m'a donc lâché et s'est occupée de notre ami. Je me suis agenouillé et lui ai brouté sa jolie chatte. Baptiste avait une gaule énorme et Marine s’empressa de le pomper. J’entendais les bruits de succions de ma femme sur la queue de notre amie. Elle devait le pomper superbement bien car il lui pria de se calmer un peu, il était presque point le pauvre. Après un moment de ce régime, je lui ai attrapé les cheveux et lui ai ramené la tête vers ma bite qu'elle a de nouveau lapé comme une bonne chienne.C’était tout simplement bon de la voir passer de la queue de mon pote à la mienne. Une véritable communion du cul, voilà ce que nous étions.

Marine Baptiste sentit que le moment de la prendre était arrivé et il l’a tenue par la taille pour la pilonner un moment. Il frotta sa grosse tige contre sa fleur et il la prit d’un coup sec et violent. Il ne s’attarda pas en gentillesse et lui défoncé la chatte. Puis Marine a crié : "doucement Baptiste, doucement". C’est alors que je m’aperçus de la ruse. Ce salaud était en train de l'enculer, le fait de le voir enfoncer sa queue dans le cul de ma belle me fit énormément plaisir et je sentis ma bite se gonfler de plus ma belle dans la bouche de celle-ci. Après que la douleur soit passée, elle apprécia vachement le traitement et après plusieurs longs coups, je demandai à Marine "où veux tu qu'il jute" et elle me répondit dans ma chatte, je te réserve mon anus. Baptiste sortit donc sa queue de cette belle caverne et rentra de nouveau dans la chatte de ma femme... et lui juta de longues giclées bien au fond d’elle.
Pendant qu’il reprenait ses esprits, je couchai Marine sur la table et je m’y enfonçai d’un coup, mmm cela rentrait comme dans du beurre, ma salope était hyper lubrifiée avec des mélanges de sperme et de cyprine. Je lui défonçais la chatte tout en lui doigtant l’anus d’un puis de deux doigts, Baptiste fit le tour de la table et lui présenta sa bite. Je lui ordonnai de lui laver correctement et elle l’avala goulûment. Elle avait donc une bite dans le cul, une dans la bouche, deux doigts dans le cul, un doigt qui lui caressait le clito et enfin deux mains qui lui pinçaient ses mamelons. À ce moment, Marine partit dans une jouissance extrême que je ne connaissais pas.

Le fait de la voir ainsi offerte à mes caprices, et qu’elle prenait son pied, je n’ai pas pu me retenir davantage et je jutai à mon tour. Je lachai de grandes giclées de foutre dans son cul… Hum que c’était bon et surtout c’était une grande première. Depuis ce soir là, Baptiste revient nous faire ses amitiés autant de fois qu’il veut, il est toujours le bienvenu. Jusqu’à ce que ma femme et moi en trouvions un autre…

Retour à la liste des récits Echangistes
Vous désirez être informé des nouvelles histoires de couples, inscrivez-vous à notre newsletter

  • Contactez-nous:
  • Par email - Téléphone : 01 84 16 10 14
  • de 9h à 18h du lundi au vendredi.
  • Suivez-nous:
  • Echangisme sur Facebook   Echangisme sur Google Plus