Une restaurant, un inconnu, des confessions....

Il est 23 heures, je suis avec ma femme dans le restaurant dont on avait dit qu'il s'y passait souvent des choses. Arrivés, je remarque le manége de l'homme qui s'est installé sur la banquette à côté de ma femme. Il regarde ses jambes d`un regard admiratif et gourmand. D'autant que sa courte robe laisse apercevoir des cuisses bronzées et fermes. Il reste bouche bée car elle lui sourit.
Elle est vêtue d'une petite robe courte de coton rouge avec des talons aiguilles de même couleur. Vu la chaleur du moment, elle ne porte rien sous sa robe d'été, ni soutien-gorge, ni culotte. La pointe de ses seins se dessine très nettement à travers le fin tissu. Elle est terriblement provocante. Elle croise et décroise ses jambes en faisant remonter la robe sur ses cuisses. On distingue parfaitement la fente de sa vulve et elle dévoile les lèvres de son sexe totalement rasé sous le léger tissu.
Elle continue à faire son exhibitionnisme, à montrer à l'inconnu sa chatte que j'imagine trempée.
L'homme, la quarantaine, très bien habillé, sportif et un sourire craquant, se met à nous parler. Cela commence par des banalités, les présentations faites, je sens à sa façon qu'il a de regarder ma femme, de lui parler, qu'il la trouve très jolie, qu'il a envie d'elle. Mon épouse, excitée, frissonne. Je bande à cause du spectacle qu'elle donne. Je n'en peux plus, je sens mon sexe prêt à exploser, j'adore voir que les mecs reluquent ma femme. Je demande à l'inconnu s'il veut nous suivre.
Nous allons jusqu'à ma voiture garée dans le parking, ce n'est pas loin. J'ouvre la porte de la voiture et nous entrons tous les trois. Ma femme et l'inconnu s'assoient à l'arrière. Ils commencent à se caresser. restaurant Il se sent alors encouragé et il relève carrément la robe pour reprendre ses caresses. L'homme a placé ses mains sur les hanches de ma femme, puis les fait glisser lentement sur les fesses qu'il malaxe avec nervosité. Je suis incroyablement excité par cette scène, et je commence à me caresser à travers la toile de mon pantalon.
L'homme dégrafe les boutons de sa braguette, défait la boucle de son ceinturon puis fait glisser l'ensemble jusqu'aux genoux. Il en fait de même avec son slip, ce qui libère un formidable engin déjà en érection, une verge longue et épaisse, nervurée au diamètre supérieur à la mienne , une grosse paire de couilles.
Il prends la main de ma femme et la pose sur son membre.
Je vois les doigts de ma chère épouse, après un instant d'excitation, se refermer sur l'objet de son plaisir et commence à le branler d'abord doucement, puis de plus vite. Les yeux fermés, elle embrasse son tourmenteur et maintenant elle le branle à deux mains, lui massant les couilles velues, remontant sur la hampe gonflée, excitant le gland de ses ongles, pour redescendre et recommencer son manége.
Ma femme prend dans sa bouche le sexe d'un autre homme que moi, elle arrondit les lèvres et les fait coulisser sur la queue de cet homme tout en continuant à lui masser les bourses d'une main. L'homme gémit, puis la repousse, elle le suce pendant un temps qui me semble très long, il doit être au bord de la jouissance. Il pointe son gland à l'entrée de la chatte de ma femme, puis la pénètre.
Mon épouse gémit lors de la pénétration et des premiers mouvements de la grosse queue. J'entends clairement son ventre frapper les fesses de ma femme en cadence. Je vois mon épouse possédée devant moi par cet inconnu qui s'amuse à lui peloter les seins. Au bout d'un moment, les signes que je connais apparaissent, ma femme gémit de plus en plus fort, bouge de plus en plus vite.
Elle jouit, pendant que l'homme , bien sûr, s'ingénie à accélérer le mouvement afin de donner des coups de bite encore plus puissants dans la chatte de ma femme. Elle est épuisée, mais elle continue à monter et à descendre sur le pal qui lui transperce le ventre. Il lime furieusement ma femme tout à coup. Il se retire. Les longs jets gluant et blancs arrivent sur les reins et les fesses de ma femme.
J'ai cru qu'il n'en finirait pas de jouir, les jets se succédant sans pouvoir s'arrêter, mon épouse est couverte de sperme, elle plonge de nouveau vers le sexe dressé et entreprend de le sucer, elle l'avale le plus possible. Elle donne de savants coups de langue, l'engloutit, le ressort, lèche toute la hampe.
Ensuite il pénètre son anus, la verge est entrée de moitié. Cramponnant ma femme aux hanches, il donne un grand coup de reins. La bite est maintenant entrée toute entière dans le cul étroit, il va et vient dans sa rondelle dilatée. Mon épouse est au bord de l'évanouissement. Elle ne peut même plus crier.
Elle supporte la sodomie à moitié affalée sur le banc de la voiture. Au bout d'un moment, et après l'avoir faite gémir de jouissance, il se retire. Sa queue est souillée. Puis, je vois le gros membre forcer l'anus de ma femme, sans relâche. Comment peut-elle recevoir entre les fesses un sexe aussi gros ? Elle ne me quitte pas des yeux tous en donnant des coups de croupe violents qui font rentrer la bite au plus profond de son cul encore plus fort, pendant que l'inconnu jouit et déverse son sperme au fond de ses entrailles...

Retour à la liste des récits Echangistes
Vous désirez être informé des nouvelles histoires de couples, inscrivez-vous à notre newsletter

  • Contactez-nous:
  • Par email - Téléphone : 01 84 16 10 14
  • de 9h à 18h du lundi au vendredi.
  • Suivez-nous:
  • Echangisme sur Facebook   Echangisme sur Google Plus